Message du président

Rapport du président - par Chris Hood

15 octobre 2010, Saint John, NB. (Assemblée générale 2010)

Chris Hood J e vous remercie pour avoir participé à notre 14e assemblée générale annuelle ici à Saint-Jean, dans ma province natale où les loyalistes ont atterri pour s'installer il y a tant d'années.  J'espère que vous preniez le temps de visiter  cette ville historique et le sud du Nouveau-Brunswick en général. Je tiens également à remercier tous les chapitres de l'Association qui m'ont généreusement donné l'occasion de poursuivre mon travail en tant que président pour 3 années additionnelles.

 

L'Association demeure à avoir telle que sa fondation, un certain nombre de principes directeurs clés:

  1. Garantir des praticiens compétents grâce à une éducation de qualité ;
  2. Promouvoir des normes de pratique élevées;
  3. Promouvoir l'approche de “Meilleures pratiques” en matière de soins ;
  4. Promouvoir la planification appropriée des ressources humaines de santé

Tous ces principes qui servent de guide ont en commun le lien qui vise la protection de l'intérêt public et la profession des soins paramédicaux.  Avec tout cela à l'esprit, je reste convaincu que l'intérêt public/professionnel est mieux servi par un organisme qui représente ces principes au niveau national et que cet organisme est l'Association des paramédicaux du Canada.

Pour résumer la dernière année de mon mandat de 3 ans en tant que Président, je voudrais utiliser le mot “fluide”.   Comme vous devez déjà en être conscient, nous avons rencontré quelques difficultés l'an dernier.  Bien qu'il y a beaucoup à célébrer et on a beaucoup de relations permanentes dont nous devons être fiers ; dire que les soins paramédicaux à travers le pays sont bien représentés ne serait pas vrai.  L'année dernière, nous avons malheureusement perdu un autre chapitre clé du groupe, à savoir le Collège de paramédicaux de la Saskatchewan.

Tandis que leur choix de quitter reposait sur leur conflit perçu entre être un régulateur et également faire partie d'une association professionnelle, le manque de cohésion au sein de cette profession à l'échelle nationale a un grand nombre de concernés, y compris moi-même.  Je peux vous dire que j'assume personnellement cette perte et j'ai pris l'engagement pour remédier ce manque de “représentation nationale” pour les praticiens de cette profession.

Aujourd'hui nous allons vous présenter un ensemble d'œuvres qui sont le résultat du processus de renouvellement pour le profil national des compétences professionnelles, le document utilisé par toutes les facettes de notre profession afin de définir et mener la profession de l'enseignement, la règlementation, l'accréditation et les niveaux opérationnels.  S'ils seront approuvés, ces documents seront le fondement de la profession au cours des prochaines années.  Bien qu'on reconnaisse qu'il y a des zones de ce travail qui peuvent être améliorées telles que l'intégration de la simulation de haute fidélité comme un environnement de performance terminal, le PNCP est le document le plus exact et à jour d'où cette profession peut aller de l'avant.

Cela dit, il est également important que vous compreniez qu'il y a eu une certaine contestation à la validité et l'utilisation de ce document.  Ce défi parvient d'un groupe arriviste appelé l'organisation canadienne des régulateurs paramédicaux.  Ce groupe nous a contesté sur le point de la validité de l'élaboration d'un profil de compétence de l'APC en se basant sur leur position afin de dire que le développement des compétences est la preuve des régulateurs.  Alors que l'APC serait d'accord avec leur autorité légale pour définir le champ d'exercice de la profession, le développement des compétences et les autres documents nécessaires aux normes professionnelles (compétences, préliminaires) sont un projet collaboratif pour toutes les parties prenantes de la profession y compris les éducateurs, les régulateurs, les employeurs et les associations professionnelles.  Nous avons des raisons de croire que nous pouvons surmonter ces obstacles et que dans un très proche avenir, les deux organisations vont se réunir pour travailler en collaboration pour le bien commun de la profession.

Quand je regarde les 3 dernières années, je suis vraiment émerveillé du nombre de gens passionnés que j'ai rencontrés et  que j'ai appris d'eux.

Pour terminer, je serai négligent si je ne remerciais pas un certain nombre de gens que je suis fier de les appeler collègues et amis.  Pierre, Dwayne, Donna et Eric, j'ai tellement appris de chacun d'entre vous au cours des trois dernières années.  Je suis honoré par vos connaissances et le leadership dont vous m'avez montré.  Ainsi, je dois remercier mon employeur, l'association paramédicale du Nouveau-Brunswick, qui leur générosité m'a permis de prendre du temps précieux pour en donner, avec une manière assez petite, à la profession dont je suis fier d'être membre.

Puisque  nous progressons vers une autre année, je suis sûr que nous ferons face à des défis supplémentaires.  Nous ne reviendrons pas toujours avec les mêmes pensées et idées.  J'encourage chacun d'entre vous de vous exprimer ouvertement et avec la passion que je sais que vous avez.  C'est seulement avec ce dialogue ouvert que nous pourrons avancer cet organisme.

Sincèrement,

Chris Hood,  Président

Association des paramédicaux du Canada

Diffusez un emploi

Click here to visit our job posting page.

NOUVELLES CATÉGORIES

Toutes les Nouvelles

Association News

Medical News

Paramedic Industry Updates

Paramedics in the News

Provincial News

Regulatory News

Uncategorized

DERNIÈRES NOUVELLES

LIENS SOCIAUX